UNIVERSATIM
RETOUR A LA RUBRIQUE RETOUR
COUVERTURE

... dans la même collection :

LA FAMILLE DANS LES PYRÉNÉES Christine LACANETTE-POMMEL

LA CHASSE AUX OISEAUX MIGRATEURS DANS LE SUD-OUEST Muriel GENY

FORGES ET FORÊTS DANS LES PYRÉNÉES ARIÉGEOISES Jérôme BONHÔTE

PYRÉNÉES ROMANESQUES, PYRÉNÉES POÉTIQUES Françoise Besson

SOCIÉTÉ DES VILLES, SOCIÉTÉ DES CHAMPS EN MIDI TOULOUSAIN Jean-Michel MINOVEZ

LE VAL D'ARAN ENTRE DEUX MONARCHIES Patrice POUJADE

VISAGES DE LA MORT DANS L'HISTOIRE DU MIDI TOULOUSAIN sous la direction de Jean-Luc LAFFONT

Les prêtres des montagnes
LA VIE, LA MORT, LA FOI
dans les Pyrénées centrales sous l'Ancien Régime


Serge BRUNET

Préface de Bartolomé Bennassar.

Ce livre, d'une ampleur hors normes, est le fruit d'une quinzaine d'années de recherches dans les Pyrénées centrales (Val d'Aran, Nébouzan et Comminges, tout particulièrement Luchonnais, vallées d'Aure, de Barousse et Nestes). S'attachant à comprendre le comportement religieux des populations de l'ancien diocèse de Comminges, il interroge l'ensemble de l'histoire économique, sociale et politique de ces montagnes durant l'époque moderne. En effet, comment percevoir toute la complexité du sentiment religieux, vécu au quotidien, sans convoquer les témoignages des « travaux et des jours ». Les champs ainsi explorés font de cet ouvrage « une expérience rare d'histoire totale » (Bartolomé Bennassar dans sa préface). Mais l'auteur sait ne pas en rester à une analyse générale et quantitative.Il exploite les acquis récents de la « micro-histoire » pour dénouer les structures fines de l'écheveau des relations humaines, et des rapports à l'espace, dans les montagnes. Oeuvre d'une grande originalité, ce livre ordonne des matériaux riches et abondants issus d'une thèse de doctorat de l'école des Hautes études en Sciences Sociales (Paris), leur donne sens, à travers une approche plurielle : histoire, ethnologie, anthropologie, linguistique, histoire de l'art.

La partie introductive part d'un constat contemporain, des « traces ». Elle permet à Serge Brunet d'éclairer les rapports culturels entre les hommes et leur environnement et de poser les questions de sa recherche. L'auteur dessine alors les contours de l'originalité, mais aussi de la banalité du Comminges, dans un mouvement irrésistible de désacralisation des espaces. Les médiateurs sont les prêtres, dont la surabondance semble s'accroître au fur et à mesure que l'on remonte le cours de la Garonne. La seconde partie présente les moyens et l'impact, tardif, de la Réforme catholique dans ces montagnes. C'est l'oeuvre des missions jésuites, et de l'évêque janséniste Gilbert de Choiseul qui, dans les années 1640-1650, parvient à vaincre la résistance des Aurois, mais tente en vain de transformer le Val d'Aran. L'ouverture d'un séminaire diocésain, en 1712, et l'installation des Bourbons sur le trône d'Espagne, permettront enfin de conduire les Aranais vers une soumission, tant religieuse que politique. Dans une troisième partie, l'auteur mesure le véritable traumatisme qu'entraînent les dévotions, les comportements, la nouvelle appréhension de l'espace sacré prônés par les réformateurs. Ne se limitant pas au cercle du privé, de l'intime, les transformations touchent l'ensemble de la vie sociale, et même politique des montagnards. Ces réformes religieuses accompagnent l'oppression d'un état fiscal et réglementaire, et cette conjonction est génératrice de révoltes, aiguës sur des pays de frontière qui sont jaloux de leurs privilèges. Le devenir des « lies et passeries » est au coeur de ces questions. Ainsi, la quatrième partie présente la longue révolte des Aranais, clergé en tête, dans un XVIIe siècle de crises et de guerres. Ces développements permettent de comprendre l'étonnant retard de la Réforme catholique dans cette vallée, et d'introduire la place qu'y occupe le clergé. C'est l'objet de la suite de l'ouvrage, plus structurelle. La cinquième partie, « Sacerdoce et famille », dépeint l'étonnante figure du « capellan de casa » (prêtre de la maison) du Val d'Aran. Il est autant attaché au service de sa famille qu'à celui de sa communauté d'habitants. Il y contribue par ses prières et ses exorcismes comme par ses multiples activités profanes. Ainsi la pléthore cléricale, loin d'être ressentie comme une charge, contribue à l'équilibre du « système à maisons » de ces communautés montagnardes. La sixième partie décrypte les relations que les prêtres, réunis en confréries (« mesaus » ou « taulas ») entretiennent avec les communautés paroissiales ou de vallée. Enfin, la dernière partie démontre comment l'ici-bas doit s'accorder avec l'au-delà, pour assurer le devenir de la communauté. Les prêtres natifs remplissent là leur fonction cardinale : prier pour l'âme des morts. La Réforme catholique s'attache à détruire ce modèle. Cette action, qui peut s'avérer bien dangereuse en période de tension politique et militaire, est malgré tout efficace. Paradoxalement, elle scelle l'inexorable disparition des « prêtres des montagnes », pris dans la profonde mutation de la société.

Agrégé d'histoire, docteur de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris), Serge BRUNET est maître de conférences à l'université de Toulouse-Le Mirail. Il a consacré nombre de ses travaux à l'histoire des Pyrénées. Il poursuit ses recherches sur la vie politique, religieuse et culturelle des XVIe et XVIIe siècles.

SOMMAIRE DE L'OUVRAGE

UNE ÉGLISE MONTAGNARDE ET FRONTALIÈRE
1.Quel espace prendre en compte ? Géographie physique et topographie rituelle, légendaire et mythique.
2. Des montagnes de prêtres : le recrutement sacerdotal, XVIIIe-XXe s.
3. Frontière et impossible réforme, de la réforme grégorienne aux guerres de Religion. La genèse des « mesaus ».
4. De la prospérité du temps de la Ligue au retournement de la conjoncture, au XVIIe s.

QUELLE RÉFORME ?
5. Les instruments de la Réforme catholique : évêques et missionnaires.
6. L'avènement d'un « nouveau prêtre ».

LE PEUPLE DES FIDÈLES
7. De nouvelles formes de dévotion.
8. Les mutations de l'espace sacré : sanctuaires, processions et pèlerinages.

LE GRAND REFUS DES ARANAIS
9. Le Val d'Aran et le soulèvement de la Catalogne (v. 1625-1643).
10. La dissidence aranaise à l'égard de Saint-Bertrand.

SACERDOCE ET FAMILLE
11. Du prêtre marié, au Moyen Age, au « capellan de casa » de l'époque moderne.
12. Le prêtre nourri de sa « maison », et régulateur de la parenté.
13. Le maître de la parole et de l'écrit : exorcismes et norariat.

COMMUNAUTÉS DE PRÊTRES et COMMUNAUTÉS D'HABITANTS
14. Les fondations de messes.
15. Communautés de prêtres, crédit et marché de la terre.
16. La gestion des fabriques des églises.

COMMUNAUTÉS DE PRÊTRES ET COMMUNAUTÉS DES MORTS
17. Testaments, funérailles et tombes.
18. La communion des vivants et des morts : les obsèques et le deuil.
19. Le champ des morts : une ethno-archéologie du cimetière.

Annexes. Sources et bibliographie. Index des lieux, personnes et thèmes.

Format 16 x 24 cm. Couverture illustrée couleur pelliculée. Plus de 800 pages sur couché semi-mat 80 g. Illustrations noir et blanc, nombreuses cartes et graphiques, documents, photographies. Dos carré collé et cousu.

ISBN 2-908723-40-9   ISSN 1282-8173  -  43,91 EUR
BON de COMMANDE -
- HAUT de PAGE - CONDITIONS de VENTES - RETOUR à la RUBRIQUE -